English   |   Français   |   Español       

Information

Combien coûte un avocat?

Discutez clairement avec votre avocat des coûts et des honoraires. Demandez toujours de quelle manière il souhaite être rémunéré pour son intervention. Vous avez le droit de poser des questions détaillées sur les tarifs qu'il pratique et sur la manière dont il souhaite être rémunéré.

Rendez-vous également compte, pourtant, qu'il n'est pas toujours facile pour un avocat de vous dire avec précision, au début d'un litige juridique, tout ce que vous devrez payer à la fin de la course. En effet, un litige juridique peut déboucher sur un accord à l'amiable ou sur une procédure judiciaire. Il se pourrait que vous souhaitiez faire appel contre un jugement obtenu en première instance ou que la partie adverse fasse appel contre ce jugement. Peut-être apparaîtra-t-il au cours du litige qu'un expert devra être désigné afin d'informer la cour sur certaines questions techniques. Il est également possible que d'autres problèmes ou d'autres points litigieux surgissent pendant la procédure. Tous ces éléments ont leur influence sur ce que vous devrez payer au bout du compte. Il est donc d'ores et déjà clair qu'une étiquette de prix précise ne peut être fixée sur l'intervention de votre avocat dès le début.

Pour éviter des contestations et des surprises plus tard, il vaut donc mieux bien convenir avec son avocat des rémunérations dues. Si votre avocat doit intervenir dans une procédure judiciaire, il faut aussi compter qu'il faudra non seulement payer les honoraires, mais également les frais judiciaires (droits de rôle, frais d'huissier, etc.)

En général, on peut dire que le montant des honoraires d'un avocat dépend de son expérience, de son expertise, de sa renommée, de la complexité et de la valeur de l'affaire, ainsi que de son urgence.

Comment un avocat calcule-t-il ses honoraires?

Il y a plusieurs manières pour un avocat de fixer ses honoraires:

  • Ou bien il met en compte un certain tarif par heure de telle sorte que vous payez un montant par heure de prestation;
  • Ou bien votre avocat peut vous demander un montant fixe pour un nombre de services bien définis. Il s'agit ici, par exemple, de mener une procédure. Dans ce cas, vérifiez toujours bien ce qui est compris dans ce forfait et ce qui ne l'est pas;
  • Ou bien, il est tenu compte du succès de l'affaire, sans que les honoraires puissent être exclusivement liés à l'issue du litige.

D'autres manières de paiement sont également envisageables. Dans certaines circonstances, par exemple, un avocat peut accepter un paiement en actions dans certaines juridictions. Ceci peut éventuellement donner lieu à un conflit d'intérêts. Toutes les formes de paiement ne sont pas permises dans tous les pays. Vérifiez donc calmement avec votre avocat quelles sont les modalités de paiement locales.

Est-il habituel de demander une provision?

Il est en effet habituel pour un avocat de demander à son client de le « provisionner », ou « donner un acompte » Cela signifie que vous virez une somme à votre avocat en « fidéicommis », à laquelle il imputera ses honoraires et ses frais de secrétariat au fur et à mesure.

À part les honoraires qui sont une rétribution pour son travail, l'avocat comptera également les frais administratifs et les frais de secrétariat. Il s'agit ici des prix des communications téléphoniques, de la correspondance, des frais de transmission de fax, de l'envoi d'email, des photocopies, etc.

Quand dois-je faire appel à un avocat?

Les avocats offrent des services juridiques. Vous pouvez contacter un avocat pour vous conseiller sur un problème qui n'est éventuellement même pas encore survenu. Il est parfois sage de connaître les implications juridiques d'un problème avant qu'il ne survienne. D'autre part, un avocat représente naturellement son client devant les cours et les tribunaux dans le cas d'un litige. Mais un avocat peut également intervenir pour ses clients devant les autorités administratives ou face à des particuliers. En usant d'un peu de bon sens, vous pouvez juger vous-même si vous avez besoin ou non de consulter un avocat.

Si par contre, vous êtes convaincus que vous pouvez aussi bien résoudre un problème vous-même, soit parce que la somme en jeu n'est pas importante, soit parce que le problème est simple, vous n'avez pas besoin de faire appel à un avocat.

D'autre part, vous devez tenir compte du fait que vos possibilités juridiques peuvent parfois diminuer au cours de l'évolution du conflit. Dans ces situations, il est utile de faire appel rapidement et (surtout) dès le début à l'aide d'un avocat.

Comment gérer un entretien et comment choisir un avocat?

La meilleure publicité est sans aucun doute le bouche à oreille. Essayez donc de toujours vous informer le plus possible sur le cabinet auquel vous faites appel. Puis-je bien leur parler et communiquer avec eux, connaissent-ils la langue du pays où les négociations doivent être tenues, possèdent-ils la connaissance et l'expérience requises, ont-ils des contacts, etc.

Essayez également de vous préparer à votre entretien avec votre avocat. Ainsi, discutez toujours des éléments suivants avec lui:

  • Essayez de formuler précisément le problème auquel vous êtes confronté. Faites part à votre avocat de ce que vous voulez atteindre et vérifiez s'il peut vous offrir ce service. Demandez-vous également si cet avocat se distingue de ses confrères dans ce domaine et sur quels points;
  • Informez votre avocat le plus précisément et le plus complètement possible;
  • Apportez les pièces de procédure éventuelles, la correspondance, des photos, etc. à votre premier entretien. Il est également plus facile et plus agréable pour votre avocat de travailler quand les données relevantes ont déjà été classées minutieusement;
  • Demandez à votre avocat quels sont les résultats possibles d'une procédure éventuelle;
  • Demandez-lui également quelles sont les manières alternatives de traiter votre problème et discutez des pour et des contres;
  • Demandez-lui combien de temps il faudra approximativement pour obtenir un résultat;
  • Quelle est son opinion sur l'attitude à adopter dans votre affaire ? Une attitude plutôt conciliante ou au contraire affirmative et ferme. Demandez-vous si vous pouvez vous y reconnaître;
  • Faites part à votre avocat de la fréquence et de la manière dont vous souhaitez être tenu au courant des progrès et des événements de votre dossier.

N'omettez aucune information relevante. Il vaut mieux informer son propre avocat des bévues commises. Il saura réagir en conséquence.

Tenez également votre avocat au courant des développements relevants au cours de l'évolution de votre dossier.

Demandez toujours le montant des honoraires et des coûts.

Un avocat peut-il refuser une affaire?

Un avocat peut, en effet, refuser de traiter une affaire. Vous non plus n'êtes, tout de même, pas disposé à tout faire?

Plusieurs raisons peuvent motiver ce refus. Certaines peuvent avoir un rapport avec l'avocat même qui ne souhaite pas traiter certaines affaires parce qu'il veut pouvoir donner la priorité à d'autres affaires. D'autres raisons peuvent être inspirées par la relation attendue avec le client. Si un avocat pense qu'il ne pourra pas construire une bonne relation avec un client potentiel, il est sans aucun doute dans l'intérêt de chacun qu'il n'accepte pas l'affaire.


Payez pour les services juridiques avec